mardi 30 août 2016

Retour à l'envoyeur






Un film de 1987 réalisé au CRBPO avec Guy Jarry, Alexandre Czajkowski et ?
Retrouvé sur une VHS dans les locaux du CRBPO





mercredi 24 août 2016

Quand les cigognes blanches franchissent-elles le détroit de Gibraltar ?

Martin et al (2016) ont étudié la date de présence dans la région du détroit de Gibraltar des cigognes blanches en migration postnuptiale à partir de la base de données d'EURING (qui contient les données des cigognes françaises, transmises annuellement par le CRBPO). Ils posent en particulier la question de la variabilité de la phénologie de migration au cours des 40 dernières années, en fonction des conditions météorologiques de printemps et d'été, et entre populations (essentiellement Espagne, France et Allemagne).
Un des résultats principaux est que globalement, les jeunes (1ère année) migrent de plus en plus tôt: ils atteignaient la région de Gibraltar vers le 19 septembre dans les années 60, et vers le 27 août dans les années 2000 (soit au moins 20 jours plus tôt). Pour les adultes, l'avancement est du même ordre de grandeur, mais avec de fortes variations au cours de la période d'étude (néanmoins, notons que cette catégorie confond adultes et immatures, les immatures ayant une stratégie migratoire très variable).

Pour ce qui concerne les cigognes françaises, la date de franchissement de Gibraltar aurait avancé uniquement chez les juvéniles, et surtout pour le sud de la France, passant de la 1ère quinzaine de septembre à la 2ème quinzaine d'août (cf. figure 2 de l'article).
Un 'fruit' de 40 ans de marquage des cigognes blanches par les bagueurs français !

Référence: Martin, B., Onrubia, A. & Ferrer, M. (2016). Migration timing responses to climate change differ between adult and juvenile white storks across Western Europe. Climate Research, 69, 9–23.

Origines des cigognes blanches (a - juvéniles, b - immatures et adultes) reprises dans la région du détroit de Gibraltar, et utilisées dans cette étude (figure extraite de Martin et al. 2016)